Un exemple de facture pour un électricien

Un exemple de facture pour un électricien
Publié le 18 Mars 2024

Yoyolo : L'outil indispensable pour les entrepreneurs et indépendants

Simplifier la gestion de votre entreprise avec nos modules. Envoyez vos factures et soyez payé rapidement.

⏩ Déjà 1002 factures envoyées
⏩ Dernière facture envoyée il y a 2 jours
⏩ Plus de 175 691,69€ facturés via Yoyolo


L’obligation de facturation électronique va petit à petit s’instaurer. Dès 2026, les grandes entreprises et entreprises de taille intermédiaire seront soumises à son application. Les petites, moyennes entreprises et micro-entreprises auront une année supplémentaire, pour se mettre aux normes.

L’application de cette nouvelle loi devrait diminuer la fraude à la TVA et, dans le même temps, simplifier les obligations déclaratives de la TVA. Pour les entrepreneurs, la dématérialisation permettra aussi de leur donner une meilleure visibilité en temps réel, en diminuant largement les délais de paiement.

Cependant, la transition entre la comptabilité « papier » ou « Excel » et la facturation électronique n’est pas toujours évidente et demande une adaptation. En effet, il vous faudra étudier la comptabilité de votre logiciel ou celui de votre comptable avec la plateforme choisie, pour éviter de changer le matériel informatique. D’autre part, une formation sera peut-être à envisager, pour utiliser au mieux cette plateforme.

Les entreprises concernées

Les entreprises assujetties à la TVA sont les premières concernées par cette nouvelle loi. Mais, les entreprises qui bénéficient de la franchise en base devront elles aussi se soumettre à la facturation électronique. En effet, même si ces sociétés ne sont pas redevables de la TVA, à cause d’un chiffre d’affaires bas, elles restent assujetties à la TVA. C’est notamment le cas des micro-entrepreneurs ou auto-entrepreneurs, qui devront eux aussi, réceptionner et émettre des factures dématérialisées.

Par contre, si votre société est dispensée de facturations pour certaines opérations, comme la formation continue par exemple, vous n’avez aucune obligation de suivre cette loi. Attention toutefois, des factures électroniques émises par vos fournisseurs vont vous être adressées. Il vous faudra alors malgré tout, choisir obligatoirement une plateforme de facturation électronique, pour réceptionner lesdits documents.

La facture électronique

Les entreprises concernées ne pourront donc plus, à partir de 2026 ou 2027, envoyer directement une facture, mais seront dans l’obligation de passer par une plateforme.

Ce document est soumis à des normes strictes. Ainsi, il respecte une forme électronique normée et comporte des mentions obligatoires. Outre une numérotation de factures chronologique continue et sans rupture, la facture devra comporter comme auparavant les coordonnées postales et bancaires de l’émetteur, ainsi que celles du client, le détail des marchandises et/ou des prestations effectuées, la quantité et la somme totale hors taxes et toutes taxes comprises, ainsi que la mention d’une éventuelle ristourne. En plus, la facture devra désormais indiquer le numéro de SIREN du client professionnel, l’adresse complète de livraison des biens, si elle diffère de l’adresse du client, le paiement de la taxe d’après les débits éventuellement. Il sera aussi mentionné si la facture comporte des livraisons de biens ou des prestations de service ou les deux.

Le choix d’une plateforme de facturation électronique

Les entreprises ont encore un peu de temps pour choisir leur plateforme de facturation électronique. Surfant sur la vague de cette nouvelle obligation, de très nombreuses propositions émergent sur le web. Leur nombre ne facilite pas le choix, qui peut être cornélien.

Cependant, toutes les plateformes comportent un minimum de services indispensables et certaines offrent un plus large choix, avec des propositions facilitant la vie des entrepreneurs ou auto-entrepreneurs au quotidien.

Le choix dépendra principalement des nécessités. En effet, un auto-entrepreneur par exemple ou une petite entreprise n’ont pas forcément besoin de toutes les options. D’autre part, il faut étudier toutes les modalités de fonctionnement avec un éventuel logiciel de comptabilité déjà en place. Enfin, renseignez-vous sur le service d’assistance et sur les capacités d’accompagnement de la plateforme. Le prix peut aussi être un critère de choix. Attention, les prix les plus bas, même s’ils sont attirants, ne sont pas toujours le gage d’un service optimum.

S'inscrire

Yoyolo.co

Yoyolo.co est une plateforme qui mise particulièrement sur la simplicité et sur un service rendu très pointu. Les différents modules proposés n’ont qu’un seul but : rendre du temps aux entrepreneurs ou auto-entrepreneurs, pour qu’ils retournent à des activités propres à leur cœur de métier.

Les propositions de bases sont bien sûr présentes. Envoyer et recevoir des factures, préparer des devis se pratiquent de façon rapide et sécurisé. Le CRM regroupent toutes les informations clients, ce qui implique une facilité évidente dans les éventuelles recherches à effectuer. En effet, cet outil, indispensable dans le domaine de l’entreprenariat, permet de mieux gérer les clients et les prospects. Il promet ainsi une augmentation des ventes et une fidélisation des clients, grâce à ces fonctions d’analyse et d’automatisation d’un grand nombre de tâches.

Mais, yoyolo.co, c’est aussi l’assurance de pouvoir consulter des tableaux de bord qui, d’un seul coup d’œil, donne une idée générale des recettes et des débours. Le site propose aussi un suivi de votre chiffre d’affaires, avec les charges à payer chaque mois, ou encore une aide précieuse à la création d’un mini-site.

D’autre part, yoyolo.co donne la possibilité aux entrepreneurs de créer une page personnalisée, qui reprend les horaires d’ouverture, une description succincte de l’entreprise, le logo, des liens vers les différents réseaux sociaux … Dès lors que l’entreprise est créée, elle apparaît automatiquement sur une carte, visible en ligne.

S'inscrire

Yoyolo.co offre plusieurs possibilités d’abonnement. Les premiers mois de vie d’une entreprise peuvent être accompagnés d’un forfait standard gratuit. Il donne droit à l’émission de cinq factures et devis par mois et à un nombre de dix clients dans le CRM. Le logo Yoyolo.co est visible et le calcul trimestriel des charges est inclus, comme pour les autres forfaits. Les paiements par carte des factures sont majorés d’une commission de 6 % + 0,15 euros. Le paiement par virement des factures vous coûtera 2 euros fixe.

Le deuxième abonnement est au prix de 19,90 euros. Le nombre de factures, de devis et de clients dans le CRM est illimité. Le logo de l’entreprise est désormais visible et la commission pour le paiement par carte des factures est minorée. Elle sera de 2,9 % + 0 ,15 euros. Le paiement par virement des factures passe à 1 euros fixe.

Pour les entreprises ou auto-entreprises qui sont déjà bien installées et qui désirent effectuer des prises de rendez-vous et développer leur activité rapidement, le dernier forfait est le plus approprié. Il est au prix de 39,90 euros et se nomme « Evolution », appellation prometteuse. Cette option, tout comme la précédente, inclut un nombre illimité de clients, de factures et de devis. Le mini-site donne accès à toutes les fonctionnalités. Les commissions sont de 1,5 % + 0,15 euros pour le paiement par cartes et de 0,6 euros fixe pour chaque virement effectué.

A chaque entrepreneur de choisir le forfait qui répond le mieux aux exigences de son activité, en prenant tous les critères en compte.

Je suis électricien et assujetti à la TVA

Le site Yoyolo.co me propose en premier lieu de renseigner mon profil. Figurent dans cet icône le nom, les coordonnées postales et bancaires, le mail, le numéro SIRET, les mentions légales qui apparaîtront sur les devis et factures. Une proposition de création d’une phrase de remerciements incluses dans les documents et une description de l’entreprise sont aussi présentes.

Il faut ajouter ensuite une liste complète des clients. Les renseignements concernent les coordonnées postales et bancaires de la personne ou de l’entreprise, son mail, ainsi que le numéro de TVA. Cet icône place automatiquement le client sur une carte, me permettant de les « repérer » facilement. Vous pouvez par ailleurs, inviter un client, qui pourrait être intéressé par une prestation ou l’achat d’une marchandise, en indiquant simplement son e-mail.

Il convient après de créer toutes les prestations ou marchandises en vente. Pas de panique, en cas d’oubli, un rajout est possible à tout moment.

L’électricien est bien sûr capable d’effectuer de nombreuses prestations dans le cadre d’une nouvelle installation électrique ou du branchement d’appareils nouvellement achetés par exemple. Mais, il intervient aussi pour des dépannages électriques, tels que des coupures de courant inopinées par exemple. Ce professionnel, largement confronté aux avancées technologiques, est aussi en capacité de gérer toute la domotique d’une maison ainsi que le secteur de l’énergie solaire. L’électricien vend aussi des marchandises, suivant la demande du client. Toutes ces prestations seront renseignées dans l’icône prévu à cet effet.

Pour chaque tâche effectuée, il sera demandé une description succincte de la prestation, le montant total, la catégorie de prestation, ainsi que l’unité.

L’électricien assujetti à la TVA devra mentionner son taux, qui sera différent suivant la demande. Toutes les entreprises dans ce cas sont tenues de déclarer et reverser mensuellement, trimestriellement ou annuellement, la TVA collectée, facturée aux clients. Cependant, il existe deux sortes de TVA, qui implique une date d’exigibilité différente.

Ainsi, la TVA d’après les débits, plutôt réservée à la vente de marchandises dans le cas d’une entreprise d’électricité, est exigible à compter de la date d’émission de la facture. Mais, si le professionnel effectue des prestations de services, la TVA se fera d’après les encaissements et sera réclamée lors de l’encaissement des acomptes et du prix. Ceci permet aux entrepreneurs de ne reverser la TVA que lorsque la facture est totalement ou en partie payée.

Le logiciel génère automatiquement le taux et le calcul, d’après la catégorie choisie pour chaque prestation, ainsi que la somme à payer pour les charges de fin de mois ou de fin de trimestre. Les trois catégories sont les activités de ventes et assimilées, qui représentent 12,8 % du CA. Les activités de prestations de services artisanales et commerciales (BIC) sont égales à 22 % du CA et les activités de prestations de services libérales (BNC) correspondent à 22,2 % du CA.

Le reste est presque un jeu d’enfant. Lors de l’élaboration d’une facture, il ne reste plus qu’à choisir un client et une ou des prestations ou vente de marchandises, et de nommer la facture. Vous avez la possibilité d’ajouter une ligne pour chaque nouvelle tâche effectuée. Il faut ensuite renseigner la quantité et le taux d’un éventuel rabais accordé. Vous pouvez aussi créer un client ou une prestation, si l’un ou l’autre sont inexistants.

Cliquez et le tour est joué ! La facture apparaît avec toutes les mentions légales, qui seront éventuellement mises en conformité en cas de changement.

Le processus est le même pour l’élaboration d’un devis, qui peut devenir une facture en un clic, si le client confirme sa demande de prestation ou son achat.

Je suis électricien, non assujetti à la TVA

Certaines entreprises ne sont pas tenues de reverser la TVA à l’Etat. Mais, en contrepartie, elles ne la récupèrent pas non plus sur leurs achats. Les auto-entrepreneurs sont directement concernés par cette mesure. Certaines micro-entreprises ont aussi droit à ce statut, dès lors que leur chiffre d’affaires ne dépassent pas 82.800 euros pour les activités d’hébergement et de commerce et 33.200 euros pour les professions libérales et les prestations de services. D’autre part, les sociétés de capitaux, si elles répondent aux exigences du plafond de la micro-entreprises sont elles aussi dispensées.

Cependant, les factures « net de TVA » répondent aussi à des exigences. Ainsi, sont mentionnées, la date, le numéro, les renseignements postaux, ainsi que la forme juridique de l’entreprise et son numéro de SIREN. En cas de vente à un professionnel, les mêmes mentions devront figurer. La différence par rapport aux entrepreneurs assujettis à la TVA concerne le prix qui sera notifié hors taxe pour tous les produits vendus ou les services effectués. D’autre part, la mention « TVA non applicable selon l’article 293B du Code Général des Impôts » devra figurée. Le total hors taxe de l’achat ou de la prestation sera complété de la dénomination « Total net de TVA ».

La création de la facture ou du devis reste la même, quel que soit le statut de l’entrepreneur. Le paiement peut s’effectuer par virement ou directement par carte bancaire, par l’intermédiaire d’un site totalement sécurisé.

Que vous soyez électricien assujetti ou non à la TVA, la facturation électronique proposée par Yoyolo.co reste la solution idéale. En effet, elle vous permettra de rendre la comptabilité de votre entreprise ou micro-entreprise beaucoup moins chronophage et génèrera un gain de temps considérable. Adaptée à toutes les formes d’entreprenariat, avec un choix de forfait correspondant aux besoins de chacun, Yoyolo.co fait ainsi preuve d’une grande adaptabilité et prouve par là même son envie de simplifier considérablement le monde comptable des entreprises.

S'inscrire